Les 10 meilleurs conseils issus du minimalisme pour épurer sa vie

 

Qu’est-ce que le minimalisme ?

Le minimalisme consiste à vivre simplement, c’est-à-dire en harmonie avec soi-même et avec les autres, en fonction de ses valeurs, de ses besoins, de ses envies.
Par conséquent, le minimalisme encourage à privilégier l’être et non l’avoir, à privilégier la qualité à la quantité, à savoir apprécier ce que l’on a, à ne pas se laisser influencer par des modèles sociaux qui ne nous correspondent pas.

Le minimalisme consiste donc à simplifier sa vie, en éliminant le superflu et en se recentrant sur l’essentiel, dans le but de vivre mieux.
Il s’agit donc de vivre avec moins pour vivre mieux (« moins mais mieux »), tant au niveau matériel qu’immatériel.

Le minimalisme encourage donc à d’abord prendre conscience des excès (trop de biens matériels, trop d’aliments, trop de tâches à réaliser, trop de travail, trop de sollicitations extérieures, trop de distractions, trop de stress, etc).

Puis, le minimalisme consiste ensuite à privilégier la qualité à la quantité.

Le minimalisme peut s’appliquer dans de nombreux domaines (maison, vie sociale, vie familiale, loisirs, voyages, santé, développement personnel, vie professionnelle, finance, etc).

Il faut aussi avoir conscience que le minimalisme est une pratique personnalisable.
Autrement dit, chacun est libre d’appliquer le minimalisme dans les domaines qu’il souhaite, jusqu’au niveau souhaité, et avec les méthodes voulues (le tout est d’être en accord avec soi-même).
Il existe ainsi différents profils types de minimalistes et chacun peut être un mélange de plusieurs de ces profils.
Parmi les profils types de minimaliste, on retrouve notamment le « philosophe » (vivant de pratiques spirituelles), le « rebelle » (s’opposant à la société de consommation), le « décroissant » (ayant un engagement écologique), le « nomade » (souhaitant voyager léger), le « pragmatique » (voulant simplifier et équilibrer sa vie), et l’élégant (vivant dans un monde luxueux mais épuré).

De plus, le minimalisme est une pratique qui n’est pas figée dans le temps, mais qui évolue, à travers des ajustements réguliers.
Chaque quête personnelle vers le minimalisme souhaité évolue à son propre rythme.
Ainsi, le minimalisme n’est pas forcément un chemin long et difficile, cela dépend des personnes et notamment de la différence entre le point de départ et le point d’arrivée souhaité.

Il faut aussi avoir conscience de ce que n’est pas le minimalisme, car il existe beaucoup d’idées reçues à ce sujet.
Ainsi, le minimalisme ne se limite pas au désencombrement, le désencombrement n’est qu’une étape.
Le minimalisme ne consiste pas non plus à ne rien consommer, mais plutôt à mieux consommer.
Le minimalisme n’est pas non plus une pratique bizarre menant à la marginalité, les minimalistes ne sont pas des gens moins intégrés et moins sociables.

 

Quel est l’intérêt du minimalisme ?

De manière générale, le minimalisme permet de vivre mieux, d’améliorer sa qualité de vie.
Le minimalisme permet notamment de réduire l’anxiété, et d’augmenter la sérénité, le sentiment de liberté, la créativité, la joie.

Concrètement, le minimalisme permet déjà d’économiser de l’argent.
En effet, en réalisant moins d’achats compulsifs et peu utiles, on économise de l’argent.
L’argent économisé peut ensuite être éventuellement utilisé pour s’acheter des choses plus intéressantes.

Le minimalisme permet aussi de gagner du temps.
En effet, grâce au minimalisme, on passe moins de temps à acheter, moins de temps à ranger, moins de temps à hésiter entre différentes choses, moins de temps sur des tâches secondaires, etc.
Ce temps économisé peut alors être utilisé pour des activités plus épanouissantes, pour des activités relaxantes, pour réduire un peu la cadence.
Il est alors possible de revenir à l’essentiel, de se donner plus de temps pour ce qui compte vraiment, de prendre conscience de ses rêves, de travailler sur ses rêves.

Ensuite, le minimalisme permet de réduire le stress.
En ayant d’avantage d’espace, moins de tâches et moins d’hésitations entre plusieurs choses, notre esprit est moins agité et plus apaisé.

Le minimalisme améliore ainsi l’énergie et la santé.
Avec du temps dégagé et moins de stress, on a d’avantage d’énergie pour faire ce qui nous tient à cœur, ce qui nous donne encore d’avantage d’énergie.
De plus, la réduction de stress permet d’être en meilleure santé et de vivre plus longtemps en bonne santé.

Le minimalisme développe également la clarté mentale.
En effet, le désencombrement a un impact positif sur les émotions et sur la santé mentale (meilleure concentration, meilleures pensées, etc)

Le minimalisme offre aussi de la légèreté et de la liberté.
Dans la liberté, on retrouve notamment la liberté de dire non à des propositions, mais également la liberté de dire oui à des propositions en ayant beaucoup moins de contraintes.

Le minimalisme permet également d’améliorer ses relations.
En effet, en privilégiant la qualité à la quantité, on apprécie en générale d’avantage ses connexions sociales (plus intéressantes et authentiques).

Cela dit, les motivations et les bénéfices du minimalisme dépendent d’une personne à l’autre.
Il est donc important de définir ses motivations et ses attentes dans sa quête de minimalisme.

 

Maintenant que le minimalisme et ses intérêts ont été définis, il est temps de voir une dizaines de conseils issus du minimalisme, pour épurer sa vie et vivre mieux.

 

1) Organiser un intérieur minimaliste

Un intérieur minimaliste permet en général de se sentir mieux, de se sentir plus serein.

Pour organiser un intérieur minimaliste, il faut viser la simplicité et cela implique de ne pas surcharger l’intérieur en couleurs, en mobiliers, et en objets.
Il faut ainsi éliminer les éléments superflus, dégager les surfaces, et ranger les objets à l’abri des regards.

Concrètement, pour ses murs, il est préférable d’opter pour le monochrome (blanc ou gris clair de préférence).

Ensuite, il est recommandé d’utiliser un nombre restreint de meubles, qui doivent être fonctionnels, simples, épurés, et aux lignes droites.
Pour ces meubles, il est préférable d’opter pour des matériaux nobles et naturels afin d’amener un peu de chaleur (exemples de matériaux nobles et naturels :bois, pierre, verre, métal, céramique).

Ensuite, il est conseillé de limiter le nombre d’objets, à commencer par les objets de décoration.
Pour limiter le nombre d’objets plus facilement, il est intéressant d’opter pour des appareils multifonctions (notamment pour la cuisine).

Dans la cuisine, il est conseillé de limiter la vaisselle à 2 fois le nombre de personnes pour chaque élément.
Il est également préférable de toujours ranger la vaisselle après un repas.
Et, il est conseillé d’arrêter d’acheter des aliments que l’on ne consomme pas vraiment et qui mettent beaucoup de temps à partir (consommer ceux qui restent rapidement).

Dans la salle de bain, il est recommandé de se limiter à 2 serviettes de bain et 2 gants de toilette par personne. Il est aussi conseillé de ne garder que les produits d’hygiène réellement utilisés régulièrement
Et, il est également conseillé de rapporter chez le pharmacien les médicaments dont on aura probablement plus besoin.

Dans son bureau, il est préférable que la table de son bureau reste assez dégagé, sauf en cas d’obligation en période de travail.
Il est ainsi préférable de ne poser que le nécessaire pour travailler sur son bureau, puis de ranger les éléments dans les tiroirs à la fin de la séance de travail.
Dans les tiroirs, il est conseillé d’éliminer le superflu, et d’utiliser les fournitures existantes avant d’en racheter de nouvelles.

Pour sa garde robe, il est important de ne garder que les vêtements qui nous plaisent vraiment, qui nous mettent en valeur, qui sont confortables, qui correspondent à notre style.
Il faut donc éliminer les vêtement superflus (tâchés, troués, pas à la taille, qui grattent, rarement utilisés, utilisés sans conviction…).
Il peut être intéressant de fixer des limites chiffrées pour chaque élément afin d’avoir un repère dans son désencombrement et dans ses futurs achats.
Sachant que les vêtements ont tendance à vieillir et que nos goûts peuvent évoluer, il est aussi conseillé d’éliminer régulièrement les vêtements qui deviennent peu utilisés.

Pour les objets de divertissements, il est d’abord conseillé de se débarrasser des livres qu’on ne relira probablement pas.
Ensuite, il est possible de se débarrasser des DVD et CD en les numérisant.
Et, il est conseillé de se débarrasser des jouets inutiles (en expliquant aux enfants qu’ils pourraient rendre heureux d’autres enfants ou que l’argent de la revente pourrait être utilisé pour une sortie).

Il est recommandé de commencer le désencombrement de son intérieur sans attendre, afin de créer une dynamique au lieu de remettre à plus tard.
Il vaut mieux organiser le désencombrement par pièces ou par catégories d’objets, avec des deadlines pour chaque pièce ou catégories d’objets.

 

2) Se débarrasser des biens superflus de façon responsable

Suite à la réorganisation de son intérieur, il devient nécessaire de se débarrasser de biens matériels considérés comme superflus (meubles, appareils, objets, livres, jouets, etc).

Il existe alors plusieurs options pour se débarrasser de ces biens matériels superflus.

Tout d’abord, on peut essayer de revendre les biens de valeur, en étant réaliste sur le prix de revente.
D’ailleurs, il est toujours préférable d’éviter d’attendre trop longtemps avant de revendre des biens matériels, afin de ne pas laisser leur valeur diminuer sur le marché.

En dessous d’une certaine valeur, il est généralement préférable de donner les biens matériels à des personnes ou associations intéressées.

Enfin, il faut se résigner à jeter les biens matériels ne trouvant pas preneurs, tout en respectant les règles de recyclage.

Il est possible d’être bloqué par la peur de manquer, par la peur d’avoir besoin de ces biens matériels à l’occasion.
Dans ces cas là, il est conseillé de surmonter cette peur en pensant à la sensation de liberté (et non de manque) que l’on ressent en général en vacances.
Il est également possible de se rassurer en se disant qu’on pourra toujours louer ces biens matériels, que ce soit auprès d’un voisin ou d’un professionnel.

 

3) Consommer moins mais consommer mieux

Pour une vie épurée, il est important de privilégier la qualité à la quantité dans sa consommation.

Ainsi, il faut donner la priorité aux achats liés à des projets ou expériences plutôt qu’aux achats de biens matériels, en ayant conscience que les expériences apportent généralement un bien être plus fort et durable que les biens matériels.

Ensuite, dans ses achats d’expérience ou de biens matériels, il est important de privilégier la qualité à la quantité.
Cette approche est particulièrement recommandée pour les vêtements et les jeux qui sont souvent achetés avec excès puis entassés inutilement.
Chacun peut avoir ses propres critères de qualités en fonction des expériences et biens matériels.
Les critères de qualité peuvent être par exemple la performance, l’esthétique, la solidité, la durabilité, la qualité de service, l’atmosphère, l’impact social, l’impact environnemental, etc.

Pour éviter de tomber dans la qualité superflue, il est d’abord important de cadrer son minimalisme matériel, en organisant et en appliquant un budget minimaliste, avec des dépenses bien ciblées et en dessous de ses revenus.
Pour cela, il faut savoir distinguer l’essentiel du superflu, prendre le temps d’apprécier l’essentiel, et détacher sa valeur personnelle de ses possessions matérielles.
Ensuite, pour donner d’avantage de sens à son minimalisme matériel et à son cadre budgétaire, il est intéressant de mettre de l’argent de côté pour financer quelque chose qui nous excite (un projet, une expérience).

Evidemment, il est ensuite important de prendre l’habitude d’éviter les achats impulsifs et de réfléchir avant un achat.
Il faut notamment se demander si l’objet nous apportera vraiment quelque chose, nous rendra vraiment plus heureux, et n’a pas un coût trop important en termes d’heures de travail nécessaires se l’acheter.

Pour prévenir les risques, il peut être efficace d’éviter les cartes de fidélité poussant à la consommation, de poser un autocollant anti pubs sur sa boîte aux lettres, de se désabonner des publicités par mails, etc.

Enfin, pour éviter de se retrouver avec des cadeaux non voulus et dont on veut se débarrasser, il est préférable de tenir une liste de cadeaux désirés et de la partager.

 

4) Utiliser la location

Pour certains bien matériels assez peu utilisés, il peut être intéressant de louer plutôt qu’acheter.

Louer peut notamment permettre d’économiser de l’argent, de l’espace, et du temps lié à la gestion du bien.

La location peut notamment être utilisée pour les livres, via la bibliothèque.
Cela permet d’économiser de l’argent et de ne pas utiliser inutilement de l’espace (d’autant plus que les livres sont rarement réutilisés après la première lecture)

De même, si l’on n’utilise que très rarement la voiture, il est tout à fait possible d’en louer une pour ne pas s’encombrer et faire des économies (pas d’assurance, de réparation, d’entretien, etc)
Le site Kayak.fr est intéressant pour comparer les différentes offres des sociétés de location de voiture (Europcar, Rentalcars, Keddy, etc).

Il est aussi possible de louer tout type de biens, d’appareils et d’objets, à des professionnels ou des particuliers.
Cela permet d’avoir énormément de choses à disposition (pour les occasions), sans beaucoup dépenser et sans s’encombrer.
Pour louer tout type d’objets, le site Zilok.com est particulièrement intéressant.

 

5) Privilégier les formats numériques aux formats physiques

Afin de libérer de l’espace et d’économiser de l’argent, il faut privilégier les formats numériques au format physique.

Tout d’abord, il est préférable de numériser la grande majorité de ses documents, afin de pouvoir se débarrasser de leur version papier.
La numérisation des documents permet d’éviter de se retrouver avec des papiers qui s’entassent et deviennent généralement difficiles à retrouver en cas de besoin.
Pour numériser rapidement ses documents, il existe désormais des scanners très efficaces qui sont capables de numériser des dizaines de pages en quelques secondes.
Voici un très bon scanner qui vous permettra de numériser très facilement et rapidement vos documents : le Fujitsu ScanSnap

Ensuite, il est également préférable de stocker la plupart de ses souvenirs sous format numérique.
Il est notamment possible de tenir des albums numériques, avec des photos et des descriptions pour garder une trace numérique du souvenir.
Si l’on veut approfondir la numérisation de ses souvenirs, il est également possible de prendre en photos certains objets souvenirs avant de s’en débarrasser (places de concert, etc).

Ensuite, lorsque le choix est possible, il est préférable d’opter pour la consommation en format numérique.

Il est notamment conseillé d’acheter les livres en format numérique et de les lire sur un appareil classique (ordinateur, tablette) ou sur une liseuse.
Les livres sous format numérique permettent d’économiser de l’espace, de pouvoir emporter énormément de livres très facilement, et de personnaliser son expérience (taille de la police, etc).
Actuellement, la liseuse Kindle Paper White est la liseuse offrant le meilleur rapport qualité/prix sur le marché.

Il est également conseillé de regarder les films et les séries en format numérique, via le téléchargement ou le streaming.
Pour le streaming, Netflix et Amazon Prime Video sont actuellement les meilleure offres sur le marché, avec des catalogues assez complets, une interface performante, des services annexes proposés, etc.

De même, il est plus simple d’écouter ses musiques en format numérique, via le téléchargement ou le streaming.
Pour le streaming, Spotify est actuellement la meilleure offre sur le marché, avec le catalogue le plus complet et les meilleurs services.

 

6) Organiser un environnement numérique minimaliste

Il n’y a pas que dans son environnement physique que l’on peut accumuler des choses superflues et se retrouver avec un certain désordre un peu étouffant.

On peut également retrouver cet encombrement dans son environnement numérique, sur son ordinateur, sur son téléphone, sur ses plateformes de stockage, etc.

Ainsi, il est intéressant d’organiser un environnement numérique minimaliste, à l’image de l’organisation d’un intérieur minimaliste.

Pour cela, il faut d’abord supprimer tous les fichiers superflues (et ils sont généralement nombreux).

Ensuite, il faut organiser ses fichiers, en créant des dossiers et des sous-dossiers.
Il est préférable de limiter le nombre de fichiers par sous-dossier, et de créer un nouveau sous-dossier en cas de surnombre.

Evidemment, il est ensuite important de bien ranger ses nouveaux fichiers, et de régulièrement réorganiser ses fichiers.

 

7) Voyager léger

Il est fréquent d’emporter une énorme valise avec plein d’affaires en voyage, puis de se rendre compte que l’on en a utilisé qu’une petite partie.
Cet encombrement inutile ajoute un poids physique et mental au voyage.

Au contraire, voyager léger permet de se déplacer plus facilement, et de se sentir plus léger, plus libre, et moins anxieux à l’idée de perdre quelque chose.

Par conséquent, il est conseillé de voyager avec seulement un bagage à main ou un sac à dos
Se limiter à un bagage à main oblige à voyager léger, évite de payer ou perdre son bagage en avion, et permet de se déplacer très facilement au cours de son voyage.
Pour les petits budgets, le bagage à main Aérolite est très pratique et adapté à toutes les compagnie aériennes.
Pour ceux qui veulent un bagage à main de grande qualité, le bagage à main Horizn Studios est élégant, très fonctionnel, et lui aussi adapté à toutes les compagnies aériennes.
Pour ceux qui veulent un bon sac à dos, le sac à dos Cabin Max fait l’unanimité pour son volume, son côté pratique, et sa compatibilité avec les compagnies aériennes.

Evidemment, en cas de voyage supérieur à une semaine, il vaut mieux d’abord vérifier qu’il sera possible de laver les vêtements sur place assez facilement.

Ensuite, il faut privilégier les vêtements basiques (types et couleurs basiques), facilement utilisables en différentes circonstances.
Si l’ensemble des vêtements ne tient pas dans le bagage à main, il faut se recentrer d’avantage sur les vêtements basiques, et éliminer des vêtements apparaissant moins essentiels.

De même, il est conseillé de ne prendre que les produits hygiéniques essentiels.

Pour se rassurer dans cette démarche, il faut avoir conscience qu’un oubli est en général assez facilement gérable avec un peu d’imagination.

 

8) Manger moins mais manger mieux

Le monde occidental est touché par ce que ‘on appelle la “malbouffe”.
Or, la malbouffe consiste généralement à manger trop et mal.

A l’opposé, appliquer le minimalisme dans son alimentation consiste à manger moins mais mieux.
Manger moins mais mieux permet alors d’avoir une alimentation plus saine et d’être ainsi en meilleure santé.

Manger moins consiste tout simplement à consommer moins de calories pour ne pas se retrouver en excès calorique.

Manger mieux ne consiste pas forcément à manger des plats et des aliments haut de gamme.
Manger mieux consiste tout simplement à manger équilibré, à apporter à son corps les différents éléments dont il a besoin (en évitant les carences et les excès).

Pour manger moins, il est recommandé de prendre le temps de manger pour laisser à son corps le temps d’être rassasié.
Il est également conseillé d’apprécier consciemment ses repas et d’écouter consciemment son corps, car cela permet d’éviter de se laisser emporter et de trop manger sans s’en rendre compte.

Pour manger de manière plus équilibré, il faut d’abord se renseigner sur le sujet pour mieux connaître ses besoins alimentaires et comment y répondre.
Le livre “Mes astuces et conseils de nutritionniste” est particulièrement pratique pour adopter une alimentation saine.
Ensuite, il est préférable de planifier au moins un peu ses repas sur une semaine (avec éventuellement des habitudes), pour instaurer un cadre sain à l’avance.

 

9) Etre sélectif dans ses relations sociales

Le minimalisme s’applique aussi dans ses relations sociales.

Là encore, le minimalisme consiste à privilégier la qualité à la quantité.

Il faut ainsi d’abord faire le tri dans ses proches.

Il faut notamment repérer les personnes qui ne nous correspondent plus vraiment et qui nous tirent vers le bas dans nos projets.
Il est alors préférable de prendre ses distances avec ses personnes, en commençant éventuellement par espacer les rencontres.

Il faut également repérer les personnes qui nous inspirent et nous tirent vers le haut dans nos projets.
Il est alors important de passer du temps avec ces personnes, de se recentrer sur ces personnes.

En ce qui concerne la famille, il est important d’être sincère et authentique pour améliorer ses relations ou pour prendre quelques distances en cas de rejet.

Ensuite, il faut également trier ses relations professionnelles entre les gens à oublier, les gens à conserver, et les gens à côtoyer.

Ce désencombrement social permet ainsi de se libérer du temps et de se recentrer sur les meilleures relations sociales.

Ensuite, au gré des rencontres et des évolutions, il est important d’ajuster régulièrement son cercle social, en restant sélectif pour privilégier la qualité à la quantité.

 

10) Optimiser son usage du digital

De nos jours, il peut être difficile de ne pas se laisser emporter par une dépendance aux écrans, au digital.
D’ailleurs, il faut savoir que les sites et applications sont construits pour nous rendre dépendants et pour maximiser notre temps passé dessus.

Le problème n’est pas l’utilisation des écrans et d’internet, le problème c’est lorsque l’on tombe dans l’excès et que l’on s’éloigne de ses priorités à cause de cela.

Ainsi, il peut être bénéfique de limiter et d’encadrer son exposition aux écrans, afin d’être moins distrait, d’être plus libre, d’avoir plus de temps pour l’essentiel, d’être plus concentré, d’être plus efficace, d’être plus présent dans le réel (avec soi et les autres), et d’avoir un meilleur sommeil.

Il est donc d’abord conseillé de se déconnecter régulièrement de tout appareil connecté.
Il est par exemple possible de se déconnecter complètement des écrans un soir de la semaine.
De même, il est possible d’éviter internet le matin pour commencer par l’essentiel en étant concentré.
Il est également possible de se déconnecter des écrans durant de longues périodes le week end.
De manière générale, il est ainsi recommandé de tester des périodes assez longues sans écrans ou sans certaines applications pour réévaluer ses réels besoins.
Il faut évidemment adapter son minimalisme digital à soi-même et à ses besoins.
Certain préféreront par exemple de petits ajustements au quotidien, alors que d’autres préfèreront des périodes complètes de déconnexion.

Pour éviter de rester connecter en permanence, il est important de limiter au maximum ses notifications, de ne consulter ses messageries qu’une ou deux fois par jour, et de ne pas publier trop de contenus (entraînant curiosité et interactions souvent peu intéressantes)

Epurer son activité digitale ne consiste pas seulement à réduire son temps devant les écrans, cela consiste aussi à simplifier son activité digitale et à se recentrer sur la qualité.

Il faut donc d’abord définir ses motivations prioritaires dans son utilisation du digital.

Il est ensuite important de définir ses activités digitales prioritaires, de se recentrer dessus, et d’éliminer le superflu.

Par conséquent, il faut éviter d’utiliser inutilement un nombre excessif de sites, d’applications, de réseaux sociaux, de messageries, de logiciels, etc.
Il vaut mieux se recentrer sur les outils clés et les plus efficaces pour ses motivations, pour ses projets.
La simplicité apaise et rend généralement plus efficace.

De même, il est déconseillé de suivre trop de personnes et d’organisations sur les réseaux sociaux, avec une sélection insuffisante.
Il vaut mieux épurer ses réseaux sociaux et de ne suivre que des personnes et organisations qui nous apportent réellement quelque chose (informations, inspiration, etc).
A ce titre, il est généralement préférable de privilégier Linkedin et Twitter à Facebook.

 

11) Se concentrer sur les tâches prioritaires et essentielles

Il est fréquent de se retrouver débordé, avec plein de tâches en tête et beaucoup de stress pour tout réaliser.

Le minimalisme consiste alors à se concentrer sur les tâches prioritaires et essentielles, et à éliminer ou du moins prendre ses distances avec les tâches secondaires.

Il est notamment possible d’utiliser la loi de Pareto qui a montré qu’en moyenne, 20% des actons qui amènent 80% des résultats.
C’est sur ces actions là qu’il faut se concentrer, et ce sont elles qui sont à réaliser, alors que les autres peuvent être supprimées ou du moins attendre.

Comme l’être humain fonctionne beaucoup avec des habitudes, il est ainsi important d’agir d’abord sur ses habitudes, en supprimant les habitudes superflues et en se recentrant sur des habitudes essentielles.
Il faut donc d’abord analyser l’utilisation de son temps, puis éliminer ou déléguer les tâches pas vraiment prioritaires, nécessaires et épanouissantes.
Ensuite, il est possible de renforcer des habitudes clés et de planifier des périodes de récupération.
Il est notamment très intéressant d’instaurer des routines matinales pour assurer des actions essentielles et bien lancer sa journée (exemples de routines : exercice physique, méditation, lecture, etc).

Ensuite, il est recommandé de planifier ses journées avec seulement 3 tâches essentielles et de se concentrer dessus avant de penser à des tâches secondaires.

Il est également important de savoir dire non aux sollicitations sociales non prioritaires, afin de dire oui à ses actions prioritaires.

Pour rester en bonne forme mentale, il est possible de s’autoriser parfois à ne rien faire, de simplement méditer et apprécier l’instant présent.
On a tendance à s’agiter et remplir un petit vide momentané par du superflu, mais prendre une pause méditative peut permettre de récupérer, de se mettre dans une meilleure énergie, et d’avoir l’esprit plus clair.

 

12) Changer son état d’esprit

Nous avons évoqué de nombreuses techniques et de nombreux conseils pour apporter d’avantage de minimalisme et de bien-être dans sa vie.

Mais, les résultats extérieurs ne sont en général que les symptômes d’un état d’esprit, de frustrations, de peurs, d’habitudes, etc.

Ainsi, les changements extérieurs sont en interaction avec l’état d’esprit intérieur.

Agir sur l’extérieur peut donc permettre d’évoluer à l’intérieur, mais il est préférable d’agir aussi directement sur l’intérieur pour favoriser un changement durable.

Agir sur l’intérieur ne signifie pas renier ce que l’on est, mais au contraire apprendre à écouter ses aspirations profondes.
Il s’agit d’être soi-même, en se libérant des modèles sociaux, des peurs, des frustrations, des habitudes non désirés, etc.

Il est donc important d’écouter ce que l’on ressent au fond de soi et de prendre conscience de ce que l’on veut vraiment, de la vie que l’on veut vraiment.
Ensuite, il est alors possible de définir sa vision du minimalisme et les motivations associées.

Ensuite, il est important de repérer les freins dans la quête de son minimalisme.
Ainsi, il est conseillé de trouver la source de ses excès, et de se pencher notamment sur ses éventuelles frustrations, peurs, et habitudes (pas vraiment souhaitées).
Puis, il faut travailler dessus, notamment en travaillant ses croyances.

Malgré tout, se lancer dans sa quête de minimalisme est essentiel pour favoriser son évolution intérieure.
L’extérieur et l’intérieur sont indissociables, et il faut agir sur les 2 pour obtenir des résultats durables dans sa quête de minimalisme et d’une meilleure qualité de vie.

 

Pour approfondir tes connaissances sur le sujet :

Lire le livre “Minimalisme : la quête du bonheur et de la liberté par la simplicité”

Lire le livre “Mon défi minimaliste : 12 programmes pour alléger sa vie”

 

Pour lire des livres qui vont te rendre meilleur :

Voir la liste des 100 meilleurs livres pour les passionnés de sport

Voir la liste des 100 meilleurs livres de développement personnel

Voir la liste des 100 meilleurs livres pour devenir un super entrepreneur

 

Pour obtenir des produits qui vont te booster :

Visiter la boutique de Sport Succès

 

REJOINS LE CLUB VIP DE SPORT SUCCÈS


En rejoignant gratuitement le club VIP de Sport Succès, tu pourras :

- Être informé des nouveaux articles (le 1er jour de chaque mois)

- Voter pour les produits qui seront fabriqués et mis en vente sur la boutique (tous les lundis)

- Bénéficier de promotions exclusives (tous les mercredis)

- Être informé des nouveaux produits disponibles sur la boutique (tous les samedis)

Bien joué, tu fais désormais partie du club VIP de Sport Succès

Oups, il y a un problème

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*