Les 20 meilleures techniques pour apprendre des langues étrangères

 

1) Apprendre d’abord une première langue étrangère jusqu’à la maîtriser

Il vaut mieux atteindre un très bon niveau dans une langue étrangère, avant de commencer à apprendre d’autres langues étrangères.

Cela permet de ne pas s’éparpiller, d’assurer l’apprentissage d’une langue étrangère, de gagner assez rapidement en confiance dans sa capacité à apprendre une langue étrangère, et de bien perfectionner sa méthode.

 

2) Apprendre de nouvelles langues étrangères à partir des langues étrangères déjà apprises

Une fois que l’on maîtrise une langue étrangère, il est conseillé d’apprendre d’autres langues étrangères à partir de la langue étrangère maîtrisée.

Par exemple, si on maîtrise l’anglais et que l’on veut apprendre l’espagnol, il vaut mieux apprendre l’espagnol à partir de l’anglais, sans utiliser le français.

Cela permet de réviser la langue étrangère maîtrisée en apprenant la nouvelle langue étrangère, et on fait donc d’une pierre 2 coups.

Donc concrètement, en reprenant l’exemple, l’idéal serait de réaliser les traductions entre l’anglais et l’espagnol, et d’apprendre l’espagnol en parlant à des hispanophones qui peuvent aussi parler en anglais pour nous donner des explications.

 

3) Apprendre éventuellement plusieurs langues étrangères en même temps (pas la première) mais seulement si elles sont facilement conciliables

Comme on l’a vu, il vaut mieux commencer par apprendre une seule langue étrangère jusqu’à atteindre un très bon niveau.

Mais ensuite, il est possible d’apprendre plusieurs langues étrangères en même temps, davantage pour varier les plaisirs que par réelle efficacité (on progresse sur 2 langues mais 2 fois moins vite qu’un apprentissage sur une langue).

Cela dit, il faut être prudent avec cette démarche, et il vaut mieux opter pour 2 langues plutôt compatibles.
Autrement dit, il vaut mieux que 2 langues apprises en même temps soient très différentes (pour ne pas créer de confusion) et qu’il y ait au moins une langue pas trop difficile dans le lot (pour que cela reste gérable).

A titre d’exemple, pour un français maîtrisant déjà une langue étrangère (anglais par exemple), ce n’est pas une mauvaise idée de se mettre à apprendre l’espagnol et le chinois en même temps (langues très différentes et espagnol pas trop compliqué).
Par contre, apprendre l’espagnol et l’italien en même temps (langues trop proches) ou le chinois et l’arabe en même temps (2 langues très difficiles) est déconseillé.

 

4) S’entraîner à passer d’une langue étrangère à l’autre

Lorsque l’on apprend plusieurs langues étrangères, il peut être difficile pour le cerveau de passer d’une langue à l’autre.
Il n’est pas rare que les mots ne viennent pas dans la langue parlée dans le moment présent.

Pour résoudre ce problème, il faut tout simplement pratiquer ce passage d’une langue à l’autre, afin que cela devienne plus naturel et ne pose plus problème.

 

5) Identifier et cultiver des motivations profondes pour apprendre une nouvelle langue

Au moment d’apprendre une nouvelle langue étrangère, il est important de lister ses motivations, ses raisons pour apprendre cette langue étrangère.

Il faut notamment identifier des motivations profondes, qui nous touchent émotionnellement.

Ensuite, il est bon de revoir régulièrement ses motivations, pour rester motivé et discipliné sur la durée.

Avec des motivations en tête, les chances d’abandonner sont beaucoup plus faibles, et les chances de travailler sur la durée sont bien plus importantes.

 

6) S’engager à faire preuve de régularité et de discipline dans l’apprentissage d’une nouvelle langue

Comme toujours, un engagement fort amène généralement des résultats.

Il est donc conseillé de s’engager (avec soi même) à être régulier et persistant dans son apprentissage, car il s’agit là de 2 bases essentielles pour apprendre une langue étrangère.

Concrètement, il faut d’abord définir certaines habitudes permettant de progresser dans la langue ciblée, puis il faut s’engager à les exécuter (en sachant qu’elles finiront par devenir plus automatiques et faciles à réaliser).

S’engager publiquement (auprès d’amis par exemple) peut ajouter une certaine pression sociale qui peut venir renforcer son engagement et sa discipline.

 

7) S’imprégner de la musique générale de la langue

Une langue est avant tout faite pour être parlée, pour partager des pensées et des émotions avec d’autres humains.

Et, une langue repose sur certaines accentuations, certaines tonalités, certains rythmes.
Chaque langue a une musique assez différente.

Pour pouvoir parler une langue de manière assez naturelle et humaine pour les oreilles des natifs, il faut donc s’imprégner de la musique de la langue.

Concrètement, commencer par écouter une langue sans comprendre grand chose est un bon début pour familiariser ses oreilles à la musique de la langue ciblée.

 

8) Apprendre la phonétique et les sons de la langue

Ensuite, pour pouvoir comprendre et parler la langue avec une prononciation correcte, il faut étudier la phonétique et les sons de la langue.
Cette étape est généralement totalement négligée à l’école, et c’est pour cela que la plupart des gens ont beaucoup de difficultés avec leur compréhension des langues étrangères et leur prononciation.

Concrètement, la chose à faire est d’obtenir une liste des différents sons de la langue, avec leur apparence phonétique et le son correspondant.

Ensuite, il faut s’entraîner à repérer et prononcer ces différents sons, parfois à l’aide de vidéos expliquant comment prononcer les sons (mouvements de la bouche, de la langue, etc).

Cela dit, il ne faut pas forcément viser la perfection, le but est d’avoir une prononciation correcte pour être bien compris.

 

9) Apprendre le vocabulaire en visant l’efficacité

Dans l’apprentissage d’une langue étrangère, le vocabulaire sert de base aux 4 compétences clés (lire, écrire, écouter, parler).

Pour pouvoir rapidement développer ses compétences dans la langue étrangère, il faut donc rapidement développer le vocabulaire servant de base à ces compétences.
Il est donc inutile de commencer par apprendre du vocabulaire complexe, rarement utilisé, et qui sera probablement vite oublié.
Il faut viser le vocabulaire utile et surtout… le retenir !

Très souvent, on apprend du vocabulaire mais on l’oublie rapidement, ce qui empêche de progresser et décourage.
Pour résoudre ce problème de mémorisation du vocabulaire, il existe désormais des applications utilisant le système de répétition espacée, qui est optimisé pour la mémoire humaine.
Ces applications permettent d’apprendre du vocabulaire chaque jour, et de le réviser selon des espaces temporels optimaux.
Ces applications permettent donc de fixer le vocabulaire dans sa tête, une bonne fois pour toute (au lieu de l’oublier).
Et évidemment, ces applications fonctionnent par niveaux et commencent avec le vocabulaire le plus simple et le plus utilisé.
Avec ces applications, on peut donc apprendre et retenir rapidement le vocabulaire le plus utile pour pratiquer la langue.
La meilleure application utilisant le système de répétition espacée est probablement MosaLingua.

Evidemment, il est aussi conseillé d’apprendre du vocabulaire en consommant du contenu qui nous intéresse (et avec du vocabulaire qui nous sera directement utile)
Un bon réflexe à prendre est alors de rechercher la traduction des mots inconnus paraissant importants, et de les ajouter à son application pour pouvoir les réviser et les fixer dans sa mémoire.
De même, lorsque l’on veut écrire ou dire quelque chose dans la langue ciblée, trouver ses mots en recherchant une bonne traduction permet de développer son vocabulaire.
Pour les traductions, la meilleure application est probablement Linguee.

Pour commencer à apprendre du vocabulaire avec un maximum d’efficacité :

MosaLingua Web permet d’apprendre et de retenir le vocabulaire d’une langue étrangère (nombreux packs inclus), avec un maximum d’efficacité (en ciblant le vocabulaire utile et en utilisant un système optimisé pour la mémoire humaine).
Et la bonne nouvelle, c’est que MosaLingua Web peut être testé gratuitement en cliquant sur le lien ci-dessous :
Tester MosaLingua Web gratuitement

 

10) Apprendre la phonétique et les sons du vocabulaire

Apprendre du vocabulaire c’est bien… mais pour être capable d’entendre un mot et de l’utiliser à l’oral, il vaut mieux connaître sa prononciation.

Lorsque l’on apprend des nouveaux mots dans la langue ciblée et que l’on a des doutes sur leur prononciation, il vaut donc mieux consulter leur prononciation.

Pour connaître la prononciation d’un mot, il suffit d’utiliser l’application Wordreference qui donne à la fois la phonétique du mot (permettant de connaître sa prononciation) ainsi qu’un son audio (dont on peut s’inspirer).

 

11) Apprendre la grammaire via des phrases types et des questions spontanées

Evidemment, la grammaire est utile et permet de parler correctement une langue.

Mais, contrairement à ce qui est réalisé à l’école, il faut éviter de trop se prendre la tête avec la grammaire, notamment au début.
Lorsque l’on commence à apprendre une langue, faire trop de grammaire peut ennuyer, réduire la motivation, décourager, et inhiber la pratique.

Le meilleur moyen d’apprendre la grammaire, c’est de commencer par s’inspirer de phrases types et par faire des petites recherches spontanées lorsque l’on se pose une question au cours de sa pratique (sans trop entrer dans la théorie).

C’est seulement ensuite, lorsque l’on a eu le plaisir de développer son vocabulaire et de commencer à pratiquer la langue, que l’on peut vraiment se perfectionner en grammaire.

 

12) Pratiquer la langue en s’immergeant progressivement dedans, sans bouleverser son mode de vie

Evidemment, le vocabulaire et la grammaire sont des outils utiles, mais l’important pour apprendre une langue, c’est de la pratiquer.

Et, il faut avoir conscience qu’il est important de pratiquer toutes les compétences (compréhension écrite, expression écrite, compréhension orale, expression orale) car elles sont relativement indépendantes.
Autrement dit, devenir un champion pour lire ou écouter une langue ne fera pas de nous un champion pour la parler si on ne la parle jamais.

Pour pratiquer une langue étrangère, il est bon de s’immerger progressivement dans la langue ciblée, via une immersion adaptée à son mode de vie, à ses centres d’intérêt, à ses habitudes.
Autrement dit, il vaut mieux pratiquer la langue avec des activités que l’on aime, qui nous font envie, et que l’on réalise parfois déjà en français.

Il faut donc consommer du contenu qui nous intéresse parmi les articles, les livres, les podcasts, les vidéos, les films, les séries, etc.
On peut également communiquer sur des forums dédiés à un domaine qui nous plait.
Et évidemment, il est conseillé de chater à l’écrit, discuter à l’oral, et faites des rencontres avec des personnes qui nous correspondent.

Le seul bémol, c’est si l’on a un mode de vie assez spécifique et restreint alors que l’on veut apprendre la langue étrangère de manière assez complète.
Dans ce cas-là, il est probablement nécessaire d’élargir un peu son champs d’action.

Mais globalement, il n’est pas très utile de forcer les choses en sortant de son champs d’action habituel.

Il vaut mieux garder ses centres d’intérêt et ses activités, en changeant juste la langue, et en profitant.

Pour aller plus loin dans l’immersion :

Voyage Langue organise des séjours linguistiques qui permettent d’avoir des cours de qualité, une immersion complète dans la langue ciblée, et des facilités logistiques (logement, transport, etc).
Si ça t’intéresse, tu peux visiter leur site :


 

13) Pratiquer régulièrement la lecture (compréhension écrite)

La première compétence dans l’apprentissage d’une langue, c’est la lecture, ou plutôt la compréhension écrite.

Pour développer cette compétence, il faut la pratiquer régulièrement.
La pratique de la lecture permet de développer son vocabulaire, de repérer des structures et tournures, de gagner en efficacité et rapidité en repérant les mots importants, etc.

Généralement, c’est la compétence qui est la plus facile à apprendre, et la mieux maîtrisée.

Concrètement, il y a 3 types de contenus principaux pour pratiquer la compréhension écrite : les chats écrits (niveau facile), les articles (niveau moyen), et les livres (niveau difficile).

 

14) Pratiquer régulièrement l’écriture (expression écrite)

La deuxième compétence dans l’apprentissage d’une langue, c’est l’écriture, ou plutôt l’expression écrite.

Là encore, pour développer cette compétence, il faut la pratiquer régulièrement.

Concrètement, il est possible d’exercer son expression écrite à partir de chats écrits, de forums, de projets d’écritures (articles, livres, etc).

 

15) Pratiquer régulièrement l’écoute (compréhension orale)

La troisième compétence dans l’apprentissage d’une langue, c’est l’écoute, ou plutôt la compréhension orale.

Là encore, pour développer cette compétence, il faut la pratiquer régulièrement (j’insiste car il faut pratiquer chaque compétence sans compter sur les autres compétences pour aider).

Connaître la phonétique de la langue est une bonne base pour favoriser le développement d’une bonne compréhension orale.

Il est également conseillé d’étudier la prononciation, l’accentuation, l’intonation et le rythme du contenu étudié, afin de pouvoir s’en inspirer pour sa propre expression orale.

Concrètement, on peut exercer sa compréhension orale à partir de podcasts, de vidéos (youtube par exemple), de chats oraux, de discussions en réel, etc (en privilégiant les natifs).
Le niveau de difficulté dépend avant tout de la manière dont s’exprime la personne (rythme, accent, etc).

 

16) Pratiquer régulièrement l’orale (expression orale)

La quatrième et dernière compétence dans l’apprentissage d’une langue, c’est l’expression orale.

Là encore, pour développer cette compétence, il faut la pratiquer régulièrement.

Généralement, c’est l’exercice le plus difficile et le plus effrayant, et c’est donc généralement la compétence la moins pratiquée et la plus longue à développer.

Concrètement, il est d’abord conseillé de penser régulièrement à voix haute ou à voix basse dans la langue ciblée.
Et surtout, il faut régulièrement discuter avec des gens dans la langue ciblée, en privilégiant les natifs (qui peuvent davantage nous corriger).
Il existe des applications (HelloTalk par exemple) offrant la possibilité d’envoyer des messages audios enregistrés, cela peut être un bon moyen de commencer à pratiquer sans avoir la pression liée à une conversation continue.

Pour les débutants, il est conseillé d’attendre un peu avant de se lancer dans des conversations orales (il vaut mieux avoir quelques bases en vocabulaire et en prononciation pour que cela soit vraiment utile).
Mais, au bout de quelques semaines, il faut se lancer dans le grand bain (ça peut faire peur mais il faut se dire que ça permet de progresser rapidement et qu’il n’y a pas de honte à avoir car tout le monde a été un peu ridicule au début).

 

17) Créer des synergies entre les pratiques

Il est possible de pratiquer plusieurs compétences en même temps afin d’optimiser son apprentissage.

On peut notamment écouter de l’audio, avec l’aide du texte, et en s’entraînant à énoncer le contenu.

Les chats écrits permettent de pratiquer à la fois la compréhension écrite et l’expression écrite.

Et les discussions permettent de pratiquer à la fois la compréhension orale et l’expression orale.

 

18) Discuter régulièrement en virtuel et en réel avec des natifs dans la langue ciblée

De toutes les pratiques, s’il y en a bien une qui est très efficace et qu’il faut privilégier, c’est la discussion orale avec des natifs de la langue ciblée.

Il est conseillé d’avoir quelques partenaires de langue avec lesquels pratiquer de manière très régulière (2-3 heures par semaine par exemple).

Il est important de se sentir à l’aise et d’avoir quelques affinités avec ses partenaires de langue, afin de favoriser son apprentissage.

Il est donc conseillé d’être sélectif dans le choix de ses partenaires de langue, en privilégiant la qualité à la quantité.

 

19) Obtenir du feedback dans sa pratique

Que ce soit pour la compréhension écrite, l’expression écrite, la compréhension orale, et l’expression orale (syntaxe orale et élocution), il est important de recevoir du feedback (notamment de la part de natifs).

Le feedback permet de porter un regard critique sur sa pratique pour apprendre davantage.

Ensuite, il est important de s’ajuster juste après un feedback pour bien l’intégrer et progresser.

 

20) Persévérer dans son apprentissage de la langue

Comme dans tout apprentissage, la persévérance est très importante dans l’apprentissage d’une langue.

Il faut avoir conscience que les progrès sont emmagasinés constamment mais s’expriment souvent par paliers.

Il faut donc persévérer, malgré des difficultés et une phase de stagnation, car on finit généralement par sentir les progrès.

En travaillant intelligemment sur la durée, les progrès et les résultats viendront, c’est garanti.

 

21) Appendre à se concentrer et lâcher prise en phase de création et de performance

La pratique d’une langue rejoint la pratique du sport.

Il faut “se prendre la tête” lors des phases de préparation, d’apprentissage, etc.

Mais lorsqu’on est dans la performance, lorsqu’on veut profiter de ce que l’on a appris et l’exprimer avec créativité et fluidité, il faut se concentrer sur le moment présent et lâcher prise.

Cet exercice mental s’apprend avec de la pratique et permet de libérer son apprentissage pour parler du mieux possible dans la langue apprise.

Autrement dit, dans nos vies, il y a des moments pour apprendre (intégrer une compétence), et des moments pour créer (libérer une compétence).

Parfois, ce n’est plus le moment de réfléchir et d’apprendre la langue étrangère, c’est le moment de libérer ses instincts pour créer avec la langue étrangère (cela peut tout simplement consister à avoir une discussion fluide et spontanée).

 

Pour commencer à apprendre une langue avec un maximum d’efficacité :

Tester MosaLingua Web gratuitement

 

Pour lire des livres qui vont te rendre meilleur :

Voir la liste des 100 meilleurs livres pour les passionnés de sport

Voir la liste des 100 meilleurs livres de développement personnel

Voir la liste des 100 meilleurs livres pour devenir un super entrepreneur

 

Pour obtenir des produits qui vont te booster :

Visiter la boutique de Sport Succès

 

REJOINS LE CLUB VIP DE SPORT SUCCÈS


En rejoignant gratuitement le club VIP de Sport Succès, tu pourras :

- Être informé des nouveaux articles (le 1er jour de chaque mois)

- Voter pour les produits qui seront fabriqués et mis en vente sur la boutique (tous les lundis)

- Bénéficier de promotions exclusives (tous les mercredis)

- Être informé des nouveaux produits disponibles sur la boutique (tous les samedis)

Bien joué, tu fais désormais partie du club VIP de Sport Succès

Oups, il y a un problème

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*